Le Blog de La Ruche du Web

Glossaire du web

Quelques mots de vocabulaire pour bien comprendre le jargon du web !

Blog : Journal personnel en ligne. Les blogs sont des « sites persos » issus du web 2.0.

Contrairement aux « pages persos » qui nécessitaient des compétences techniques (HTML, FTP, etc.) et étaient donc réservées aux informaticiens, les blogs sont très simples à utiliser. N’importe quel internaute peut donc en créer un. Les blogs possèdent également un système de commentaires qui permet aux lecteurs de faire des remarques sur un article.

(Le) CSS : Les feuilles de styles (en anglais « Cascading Style Sheets », abrégé CSS) sont un langage qui permet de gérer la présentation d’une page Web. Le langage CSS est une recommandation du World Wide Web Consortium (W3C), au même titre que HTML. Les styles permettent de définir des règles appliquées à un ou plusieurs documents HTML. Ces règles portent sur le positionnement des éléments, l’alignement, les polices de caractères, les couleurs, les marges et espacements, les bordures, les images de fond, etc.

CPC (Coût par Clic) : Système qui consiste à faire payer les annonceurs pour afficher des liens (appelées généralement liens sponsorisés) présentés sur les pages de résultats des outils de recherche, l’annonceur paye uniquement si l’internaute clique sur le ou les mots.

Désintermédiation : La désintermédiation est un phénomène économique et commercial qui se traduit par la réduction ou la suppression des intermédiaires dans un circuit de distribution. Le développement d’Internet a par exemple largement favorisé la désintermédiation dans le domaine du voyage/tourisme et dans celui de la distribution de certains logiciels ou jeu.

‘’Google places’’ ou ‘’Google adresse’’ en français  est un service mis en place par google pour permettre aux internautes de découvrir les bonnes adresses près d’eux, selon leurs goûts et ceux de leurs amis. Ils peuvent aussi noter et partager les lieux qu’ils connaissent. Les entreprises peuvent de leur côté créer une fiche leur permettant d’être visible sur Google Adresses. Elles peuvent ensuite connaître les avis que les internautes laisses sur leur structure.

’’Mobinaute’’ : Désigne une personne naviguant sur Internet à partir d’un téléphone mobile.

Moteur de recherche : Système d’interrogation de bases de données. Un robot parcourt les documents présents sur le web pour les indexer (mettre en mémoire) sur des serveurs. Lors d’une recherche sur un moteur, l’internaute lance une requête sur les bases de données de ces serveurs qui contiennent des millions de pages web. Principaux moteurs : Google, Yahoo et Bing.

Navigateur : Logiciel qui permet de surfer/naviguer sur le web et de l’explorer. Via une interface ergonomique, l’internaute peut parcourir les pages qui composent le web. Les principaux navigateurs du marché sont Microsoft Internet Explorer, Mozilla Firefox, Safari et Chrome.

Réseau 3G : le terme 3G désigne une norme de téléphonie mobile. Cette norme constitue la « troisième génération » après la téléphonie numérique à modulation de voix analogique (1G) et la norme GSM (2G).

(Les) réseaux sociaux : Dans le cadre d’une approche marketing, le terme de réseaux sociaux désigne généralement l’ensemble des sites internet permettant de se constituer un réseau d’amis ou de connaissances professionnelles et fournissant à leurs membres des outils et interfaces d’interactions, de présentation et de communication. Les réseaux sociaux les plus connus sont Facebook, Twitter, Linkedin, Viadeo. Youtube peut également être considéré partiellement comme un réseau social dans la mesure ou le service a développé des outils d’interactions entre ses membres. Le succès d’audience des principaux réseaux sociaux en à fait des supports marketing et publicitaires.

Site intranet : Réseau local et privé (entreprise) qui utilise les technologies de l’Internet : Web, e-mail, etc., mais ne s’ouvre pas aux connexions publiques contrairement à Internet.

Streaming : Technologies de diffusion du son ou de vidéo en flux continu sur le Web. Permet de lire les fichiers au fur et à mesure du transfert sans avoir à attendre la fin de leur téléchargement.

Définition du langage Twitter :

Tweet:  c’est le message que vous envoyez sur la plateforme. Il ne doit pas dépasser 140 caractères.

Following (ou abonnements) : ce sont les gens que vous suivez. Vous vous abonnez à leur compte et recevez ainsi tous leurs tweets.

Followers (ou abonnés) : ce sont les gens qui vous suivent. Ils se sont abonnés à votre compte pour recevoir toutes vos informations.

Mention : qui parle de quelqu’un, qui mentionne un pseudo. Pour mentionner quelqu’un, il faut faire précéder son pseudonyme d’un @.

Retweet (ou RT) : consiste à diffuser le tweet de quelqu’un que l’on follow à l’ensemble de ses followers.

Hashtag : mot clé inséré dans un tweet. Un hashtag commence toujours par le signe #

Timeline (ou TL) : c’est le flux d’actualités que vous recevez. Elle se constitue de l’ensemble des tweets de vos abonnements.

Le XHTML ou Extensible HyperText Markup Language est un langage de balisage qui sert à l’écriture de pages web. Ce langage est invisible pour l’internaute : il sera automatiquement interprété par le navigateur des internautes pour afficher votre site web. XHTML est une évolution du langage HTML. Le XHTML est souvent associé au CSS (Cascading Style Sheets ou Feuilles de Style).

Web 1.0 : Premier stade du web, apparu en 1993, qui liait des pages statiques entre elles grâce à des liens hypertexte

Web 2.0 : nouvelle génération des applications web. Une génération qui offre des outils pour partager de l’information sur le net d’une façon à la fois communautaire et personnalisée. Là où l’internaute était passif et statique avec le Web 1.0, il est devenu actif, participatif et socialisant avec ce Web 2.0. L’internaute crée du contenu, le partage, l’organise, le personnalise.

W3C :  Le W3C est un sigle utilisé pour définir le World Wide Web Consortium qui est une organisation non-lucrative permettant définir des standards pour les technologies liées aux web. Il est important de noter que du point de vue européen, les standards fournit par cet organisme ne sont que des recommandations et non des normes standardisées. Cela permet de guider les technologies du web dans une même direction sur le long terme et ainsi améliorer leur compatibilité.


Articles - Catégories